Fiche de paie simplifiée : ce qu'il faut savoir - Ezbeez
 

Fiche de paie simplifiée : ce qu’il faut savoir

fiche de paye 2017

Fiche de paie simplifiée : ce qu’il faut savoir

Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises d’au moins 300 salariés ont dû adopter un nouveau modèle de fiche de paie, simplifié et beaucoup plus compréhensible. D’ici le 1er janvier 2018, ce sont tous les employeurs qui seront concernés. Il est d’ores-et-déjà possible de la mettre en place sur la base du volontariat. Mais au fond, qu’est-ce qui change et en quoi ce nouveau modèle de bulletin est-il plus simple ?

Nouveau bulletin de salaire : entre simplicité et pédagogie

Habituellement, une fiche de paie comporte de nombreuses lignes, des libellés flous, et ne se démarque pas par sa facilité de lecture. Heureusement, les choses sont en bonne voie depuis le début de l’année. En effet, les entreprises d’au moins 300 salariés ont eu l’obligation d’adopter un nouveau modèle de bulletin de paye, beaucoup plus simple. D’ici le 1er janvier 2018, soit dans moins d’un an, ce sont tous les employeurs qui devront adopter ce nouveau modèle.

C’est un véritable “toilettage” qui s’est opéré, puisque le nombre de lignes a été réduit de moitié, et que les libellés sont désormais beaucoup plus clairs. La structuration, quant à elle, se fait par postes de charges.

Parmi les changements opérés, on retrouve également d’autres nouveautés, comme l’apparition du montant total des allègements de cotisations, et notamment l’exonération totale des cotisations versées à l’URSSAF, hors cotisations chômage, grâce au Pacte de responsabilité civile (cela concerne les salaires jusqu’à 1,6 fois le Smic dans le secteur privé).

Ce que la nouvelle fiche de paie doit faire apparaître

Même s’il a été grandement simplifié, le nouveau modèle de bulletin de salaire doit faire apparaître plusieurs éléments, dont certains basiques. C’est le cas, entre autre, de l’identité de l’employeur (son nom, son adresse, son numéro Siret, code APE ou NAF), mais aussi de celle du salarié, la période et le nombre d’heures de travail, les dates de congés et la rémunération brute.

Depuis le début de l’année, la nouvelle fiche de paye doit aussi comporter plusieurs autres mentions. Parmi elles figurent la nature et le montant des primes, les frais professionnels et autres avantages en nature. Cela inclut également le montant, l’assiette et le taux des cotisations et contributions sociales ainsi que la rémunération nette.

Evidemment, d’autres éléments essentiels doivent être indiqués, tels que le date de paiement, le montant total versé par l’employeur, le montant des exonérations, ou encore la mention qui précise que la fiche de salaire doit être conservée par le salarié sans limite de durée.

Une autre grande nouveauté fait son apparition cette année : l’officialisation de la fiche de paie dématérialisée : l’employeur peut transmettre ce document au salarié au format électronique, sans lui demander son accord au préalable. Cependant, il aura toujours l’obligation de fournir à son collaborateur une version papier, si ce dernier lui formule la demande.

D’ici quelques mois donc, tout le monde devra adopter un modèle de bulletin de salaire simple et “nettoyé”. Mais sachez que la société Ezbeez n’a pas attendu cette date pour proposer à ses clients la simplicité liée à l’efficacité. Rendez-vous sur le site Ezbeez pour plus d’informations sur la fiche de paie en ligne.
 
 

À propos d’Ezbeez

EZBEEZ est la start-up qui révolutionne le monde de la fiche de paie, afin de permettre à toutes les TPE et PME d’économiser de l’argent et de gagner du temps. Besoin d’une solution paie ? Rejoignez les plus de 900 sociétés conquises par le forfait paie à 19,95€ HT/mois, ainsi que le forfait « comité d’entreprise externe » à 9,95€/mois !



shares