Comment calculer le coût total d’une embauche ?

Si vous n’arrivez plus à mener la barre de votre entreprise tout seul, il est sans doute temps de recruter ! Mais savez-vous vraiment ce que coûte une embauche à un patron ? Avant d’employer du personnel les yeux fermés, il est primordial de calculer le coût réel qu’un salarié représente pour une entreprise, sur une année. Avoir les idées claires sur ce sujet vous évitera toute mauvaise surprise.

Besoin d’aide pour calculer le coût global d’un salarié pour l’entreprise ?

 

Combien coûte un salaire, côté patron ?

 

Si vous souhaitez embaucher dès la création de votre entreprise, vous devrez estimer le coût de votre ou vos futurs salariés, pour intégrer cette donnée à votre business plan. Si vous envisagez d’employer du personnel, car votre activité est en pleine croissance, évaluer le coût global d’un salarié est également un passage obligatoire : vous devez vous assurer que l’opération sera vraiment rentable.

 

La première étape de cette estimation consiste à calculer le salaire chargé de votre futur employé. Le salaire brut que vous proposez ne suffit pas à cette évaluation, puisque vous devez lui ajouter vos charges patronales

 

Appliquez pour cela les taux correspondant :

  aux cotisations pour les accidents du travail et maladies professionnelles

  à l’assurance chômage

  aux cotisations pour les allocations familiales

  aux cotisations pour les allocations familiales

  aux cotisations d’assurance vieillesse et de retraite complémentaire

  à la complémentaire santé.

L’ensemble des charges patronales correspond à environ 42 % du salaire brut, au maximum. Pour connaître la limite haute de vos cotisations, vous pouvez donc multiplier le salaire brut de votre employé par 1,42.

Une question sur le calcul des charges patronales ?

 

Déterminez les dépenses annexes que génère un salarié avant de l’employer

 

Mais estimer le coût global pour l’embauche d’un salarié ne revient pas seulement à ajouter l’ensemble des cotisations patronales dont vous devrez vous acquitter au salaire mensuel brut de votre futur employé.

Il est d’abord certaines charges à ne pas oublier sur la fiche de paie. Parmi elles, le coût de la médecine du travail peut varier, selon que vous choisissez d’adhérer à un service interentreprises ou de le créer en interne. Pensez également à prendre en compte les sommes versées pour votre complémentaire santé d’entreprise.

 

Mais embaucher une personne implique également de passer par l’étape du recrutement. Les coûts peuvent varier selon les cabinets et services auxquels vous faites appel, ou les annonces par exemple. Installer un poste de travail dédié à chaque salarié génère également des frais, qui varient là aussi selon votre domaine d’activité. Enfin, avoir un employé induit une certaine gestion administrative nécessaire à la vie de l’entreprise. Vous pouvez avoir recours à un expert-comptable par exemple, ne serait-ce que pour éditer les fiches de paie. Ajoutez également le montant des titres restaurant, le cas échéant.

Au moins 5 types d’exonérations dont vous bénéficiez pour employer un salarié

 

Afin d’obtenir une évaluation plus exacte du coût total de votre employé, vous devez prendre en compte les exonérations de charges et autres aides à l’embauche dont vous pouvez bénéficier. Vous avez sans doute beaucoup moins de cotisations à régler que le chiffre de cette première estimation laisse présager.

Votre employé est au SMIC ou son salaire annualisé est inférieur à 1,6 SMIC ? Alors vous n’avez à vous acquitter que de l’assurance chômage. Il s’agit du dispositif zéro cotisation Urssaf, également appelé « réduction Fillon ». Il a été instauré dans le cadre du pacte de responsabilité et de solidarité.

Il existe également des allègements selon votre secteur d’activité. Vous bénéficiez du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI) ? Vous pouvez alors profiter d’une exonération sur les cotisations d’assurances sociales et d’allocations familiales. Les activités de service à la personne sont, entre autres, également éligibles à certaines exonérations.

 

Vous employez moins de 20 salariés et ceux-ci travaillent en heures supplémentaires ? Vous êtes peut-être éligible à une déduction forfaitaire de 1,5 € par heure, applicable sur vos charges patronales pour la Sécurité sociale.

 

Vous venez de créer votre entreprise ou d’en reprendre une déjà existante ? Vous êtes sans doute éligible à l’Acre et donc exonéré totalement des cotisations d’assurance sociale jusqu’à 30 393 €. Au-delà, l’exonération est dégressive, jusqu’au seuil de 40 524 €.

 

Enfin, certaines exonérations dépendent de la zone géographique où votre entreprise est implantée : ZRR, ZFU, ZRD, ou BER.

Pour en savoir plus sur les exonérations

 

Pensez à évaluer le coût d’une embauche en fonction du contrat envisagé

 

Le coût de votre salarié ne sera pas le même selon le type de contrat que vous lui proposerez. Si l’on peut estimer que le CDI représente le coût moyen d’un employé, un CDD génère au contraire un surcoût. Attention à ne pas abuser des contrats courts, car le gouvernement prévoit d’instaurer un système de bonus-malus qui sanctionnera ce type de pratiques. Enfin, embaucher un apprenti vous permet de bénéficier de diverses aides financières régionales et nationales.

Inclut toutes vos fiches de paie simplifiées et dématérialisées

DSN et prélèvement de l’impôt à la source

Calcul automatique des cotisations URSSAF (TESE)

Plateforme en ligne disponible 7j/7

Un conseiller paie pour vous accompagner dans toutes vos démarches

Bonus

Accès aux avantages et remises exclusives pour tous vos salariés

TOUTES VOS FICHES DE PAIE

Prélèvement à la source inclus

Gratuit et sans engagement

Besoin d’autres informations ?